STOP aux abattages dans le Bois de Rixensart !

Le bois de Rixensart, qui  entoure le château de Rixensart (propriété des princes de Mérode) a subi récemment de nombreux abattages.

En juin 2016, abattage de plusieurs milliers de résineux (avec quelques feuillus au passage). Récemment, en janvier 2017, au moins 200 feuillus ont été coupés, des arbres remarquables dont certains plus que centenaires.

Il y a trente ans, grâce à la mobilisation de la population et d’élus locaux, la destruction du bois au profit d’un golf a été empêchée.

Mobilisons-nous à nouveau ! Vous pouvez signer une pétition en ligne sur le lien suivant: ici.

Notre souhait est de mobiliser les pouvoirs publics afin de conclure, avec le propriétaire et les associations de protection de l’environnement, un plan de gestion pluriannuel du site. Signez la pétition pour soutenir notre action visant à obtenir la conclusion de ce plan de gestion, à remettre d’urgence les sentiers en état et éviter le creusement des ornières dans le bois.

Les abattages récents ont été pratiqués par de gros engins de chantier, défonçant les sentiers et pratiquant des ornières au beau milieu du bois. Sans parler d’arbres rescapés endommagés. Alertées par des riverains atterrés et interpelées officiellement par les conseillers communaux Ecolo de Rixensart, les autorités communales et régionales ont répondu systématiquement que « tout était en ordre »…

Or, ce bois est un site remarquable par sa biodiversité et sa richesse en plantes rares. Son importance a été reconnue dans des documents communaux officiels (Règlement communal d’urbanisme et Schéma de structure communal). Il y est clairement indiqué que toute gestion forestière devait respecter la nécessité de préserver et de protéger cet espace boisé.

De plus, le site a été classé et il se situe en zone Natura 2000. Le bois de Rixensart est également un site d’intérêt paysager et d’intérêt archéologique.

Malgré ces « protections », les abattages ont eu lieu sans qu’aucun permis d’urbanisme n’ait été délivré. Un tel permis aurait été obligatoire selon l’article 84 du Code wallon de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et du Patrimoine (CWATUPE) : « nul ne peut sans un permis d’urbanisme (…), défricher ou modifier la végétation (…) des habitats naturels d’intérêt communautaire [= Natura 2000] (…) ».

Nous, signataires de la pétition, soutenons les démarches qu’effectueront les élus communaux et régionaux Ecolo, auxquels nous espérons voir se joindre d’autres élus, afin de demander aux autorités, tant locales que régionales :

  • d’empêcher les abattages illégaux ;
  • de conclure, avec le propriétaire et les associations de protection de l’environnement, un plan de gestion pluriannuel du site, conforme à son statut Natura 2000 ;
  • de faire postposer tous les autres travaux qui seraient projetés dans le bois de Rixensart tant que ce plan de gestion n’aura pas été conclu, sauf à remettre d’urgence les sentiers en état et d’éviter le creusement des ornières dans le bois ;
  • d’informer largement la population de Rixensart sur l’évolution du dossier.

Le projet d’Ecolo-Rixensart pour les élections communales de 2018 sera de renforcer la protection de la nature dans notre commune, pour préserver notre cadre de vie et la santé de tous. Nous pouvons le faire en renforçant l’action communale de préservation de la nature, mise à mal par l’actuelle majorité, et en soutenant et coalisant les initiatives privées et associatives, menées dans nos villages.

Leave a Reply

Your email address will not be published.