14/05/2014

Du concret pour les performances énergétiques à Rixensart, grâce au soutien du Gouvernement wallon… l’article par l’Avenir.

Deux millions pour neuf bâtiments: Rixensart va améliorer les performances énergétiques de son patrimoine communal.

Neuf bâtiments, deux millions d’investissement, dont 1,17 million subsidié par la Région wallonne. La Commune de Rixensart a décidé de lancer un «plan énergie» dans la plupart de ses bâtiments communaux. Des écoles, logements publics ou bibliothèques qui sont aujourd’hui de véritables gouffres énergétiques connaîtront d’ici deux ou trois ans une nette amélioration en matière de performances énergétiques. «Notre niveau est il est vrai très moyen», reconnaît le bourgmestre Jean Vanderbecken (NAP-MR).

La Commune a profité du programme UREBA lancé par le ministre wallon de l’Énergie Jean-Marc Nollet (Écolo) pour améliorer les performances énergétiques de ses bâtiments. Le ministre est venu ce mardi matin à Rixensart pour déposer un chèque d’1,17 million destiné à neuf bâtiments publics. On y retrouve les logements publics du Grand Fory, la Bibliothèque de Froidmont, l’école communale de Rosières, le bâtiment du service des travaux et de l’urbanisme à Genval, l’école maternelle de Maubroux, la ferme de Froidmont, l’école de la Source, le Collège Notre-Dame des Anges. L’école La Petite Source, située à Biez, qui fait partie de la Source, reçoit également un subside.

«Les travaux, que ce soit le remplacement d’une chaudière ou la pose du double vitrage, permettront de diminuer la facture énergétique, souligne Jean-Marc Nollet.Les projets ont été sectionnés selon des critères très précis. Le temps de remboursement de l’investissement sera très court, entre deux et treize ans.»

Au total, la diminution annuelle de la facture énergétique est estimée à 47 732€.

«Cet effort en matière d’énergie est très intéressant car il s’agit d’un des derniers postes où la Commune peut encore faire des économies en matière de frais de fonctionnement», lance Jean Vanderbecken.

De son côté, la conseillère communale Marion Courtois (Écolo) regrette que les performances énergétiques ne soient pas suffisamment prises en compte dans les futurs bâtiments communaux développés par la majorité: «Il serait regrettable de devoir demander des subsides dans dix ans car le collège ne fait pas preuve de bon sens aujourd’hui».

– par L’Avenir