11/07/2014
Un très beau projet d’habitat groupé et intergénérationnel sur Genval!

Voir l’article par l’Avenir ci dessous.

L’ancien couvent de Genval va être transformé en habitat groupé. Fil rouge: l’intergénérationnel.Deux des neuf familles sont déjà trouvées.

L’ancien couvent des sœurs franciscaines de Notre-Dame des Anges, à Genval, occupé actuellement par l’ASBL Accueil et Vie devrait accueillir en janvier 2017 un habitat groupé comprenant neuf unités. Un projet est sur les rails depuis le début du mois de juin. Une promesse d’achat et de vente a été signée entre quatre acheteurs et l’ASBL. L’association, qui propose un hébergement à des adultes souffrant de déficiences intellectuelles, est actuellement en train de faire construire un nouveau bâtiment à Tubize. Pour financer l’investissement, elle a mis en vente ses trois implantations situées à Genval et Rhode-Saint-Genèse. «Nous avons donc sauté sur l’occasion, sourit Christian Lannoye, qui, en bon voisin, avait eu vent de la mise en vente.Cela fait deux ans que nous travaillons sur la mise en place d’un habitat groupé. Le bâtiment est magnifique et idéalement situé.»

D’importants travaux seront nécessaires pour réaménager ce bâtiment de 1 200 m2 qui comprendra, à terme, neuf logements et d’importants espaces communs. Un jardin sera accessible aux différents membres de l’habitat.

«Notre volonté est de mettre en place un projet qui met en avant l’intergénérationnel. Il y aura donc des jeunes ou des étudiants de moins de 30 ans, des familles d’une quarantaine d’années et des jeunes retraités qui sont autonomes. L’idée n’est pas de vivre en communauté puisque chacun gardera son espace privé mais de réaliser certains projets en commun. Il s’agit d’une formidable opportunité de vivre autrement. Le projet sera de type Abbeyfield. Le but est de créer de nouveaux lieux de vie pour les personnes âgées et d’offrir une nouvelle manière de répondre au phénomène de vieillissement de la population. Les échanges de services seront favorisés.»

Pour l’heure, deux familles sont déjà parties prenantes. Elles mènent la danse et ont pris contact avec un architecte pour établir les plans de transformation. La charte de vie est aussi déjà bien avancée. «Les différents contacts que nous avons eus, tant avec des structures spécialisées qu’avec des personnes vivant dans des habitats groupés, nous amènent à penser qu’il est nécessaire d’avoir un lieu et un projet avant de faire appel à d’autres personnes. Cela permet d’éviter les incompréhensions. Bien sûr, après, les discussions seront encore nombreuses pour mettre au point un projet de vie en commun qui contentera tout le monde. Nous voulons créer un lieu à dimension humaine qui soit ouvert sur son environnement extérieur.»

300 000 euros par logement

Le planning des prochains mois est connu : recherche de familles (en cours), introduction du permis en octobre 2014, achat officiel du bâtiment en décembre 2015 et déménagement en janvier 2017 après un an de travaux. L’investissement global s’élève à 3 millions d’euros (dont 1,1 million pour l’achat). Chaque unité de logement sera vendue environ 300 000€. Une dizaine de candidats se sont déjà manifestés.

Une journée portes ouvertes est organisée ce samedi de 15 h à 18 h sur le site, rue Jean-Baptiste Stouffs, 20 (Infos : 0474 63 31 44).

– par L’Avenir