Nous regroupons ici les 3 âges de la vie… Question de place, sans doute, mais cela correspond très bien à l’une de nos convictions : c’est dans la qualité de ses relations entre générations qu’une société peut évoluer de façon harmonieuse !

De 2006 à 2012…

47 places d’accueil de la petite enfance auront été créées à Rixensart dans les structures communales ou du CPAS, soit une augmentation de près de 30% en 6 ans. Résultat appréciable même si toujours insuffisant. Par ailleurs, pour faciliter la tâche des parents, une liste d’attente commune pour les places d’accueil publiques a été mise au point.

Nous avons poursuivi l’organisation annuelle du conseil communal des enfants, comme leu d’apprentissage de la citoyenneté.

La rénovation de la Maison des Jeunes a été menée à bonne fin, de même que celle de plusieurs locaux pour mouvements de jeunesse. 3 plaines de jeux ont été créées ou rénovées. Un relais Infor-Jeunes a été créé. Outre ses actions habituelles (écoles des devoirs, accueil extra-scolaire, plaines de vacances), le service Jeunesse a développé des actions de prévention alcool auprès des jeunes. Le conseil communal des enfants a permis d’initier les enfants à la vie citoyenne.

Après une longue période de travaux, le CPAS a entièrement rénové sa maison de repos et pourra encore améliorer la qualité de son accueil des personnes âgées. L’activité des associations d’ainés et de la commission des ainés a été soutenue durant toute la législature.

… et de 2012 à 2018 !

Il faudra créer à nouveau des places d’accueil de la petite enfance, au moins autant qu’entre 2006 et 2012. Il faudra être attentif à garantir des conditions d’accès sociales pour les familles à faibles revenus. Par ailleurs, nous soutiendrons toute initiative nouvelle par exemple en matière d’alimentation durable, d’initiation artistique pour les tout-petits. La réflexion sur l’accueil des enfants handicapés doit également être menée

Pour la jeunesse, il s’agira de poursuivre le programme de rénovation des locaux des mouvements de jeunesse et de plaines de jeux. Nous plaidons pour une réflexion sur la place de la jeunesse dans notre commune : Rixensart doit rester une commune « jeunes admis » ! Cette réflexion pourrait avoir lieu au sein d’une Commission de la jeunesse qui rassemblerait tous les acteurs concernés et qui devrait mener cette réflexion en toute indépendance. La Maison des jeunes, comme lieu d’expression autonome pour les jeunes, doit être soutenue.

L’axe « ainés » doit certainement rester une priorité du CPAS et de la commune. Les associations proposant activités et d’aides pour les ainés doivent être encouragées. Nous mettons l’accent sur les nécessaires échanges à la fois entre les ainés eux-mêmes et intergénérationnels. Les lieux d’échanges d’aides et d’expériences sont multiples (écoles, maisons de repos, crèches, maisons de quartier, …) et doivent être mises en œuvre. Le logement des personnes âgées reste problématique : la densification de l’habitat dans les centres peut apporter des solutions mais on peut envisager aussi la division de certaines maisons ou la construction de logements aptes à recevoir des ménages de 2 générations pour recréer des liens et de nouveaux voisinages.