19/04/2014

Commençons par le début : un gouvernement et un parlement régional, ça s’occupe de quoi ?

Ils s’emploient notamment à rédiger des réglementations et à gérer… les aides aux entreprises, le soutien à des secteurs économiques porteurs et à l’agriculture, la recherche d’emploi, la gestion des transports publics (à l’exception de la SNCB), l’aménagement du territoire (p. ex. où implanter au mieux les entreprises et les logements), la création de logements, l’environnement (p. ex. la diminution des émissions de CO2, la préservation de la nature et de l’eau) et l’énergie (dont les primes énergie et le renouvelable), le traitement de nos déchets. Bref, un ensemble de domaines qui influencent notre qualité de vie au quotidien. Plus d’info sur http://gouvernement.wallonie.be/competences

Pourquoi être candidate au  niveau régional ?

Car j’ai un intérêt particulier pour le développement d’une économie relocalisée, créatrice d’emplois, axée sur les besoins réels des citoyennes et des citoyens et efficace dans l’utilisation des ressources non renouvelables. Et que c’est au niveau de la Région que cela se joue – en lien étroit avec le niveau européen et avec le soutien du fédéral. On construit l’avenir en soutenant les fédérations privées qui s’engagent dans une transition écologique, en travaillant main dans la main avec acteurs publics et privés, en mettant en place des actions communes afin de permettre le développement d’innovations – choix qui intéressent l’ensemble de la société – pour faire émerger de nouvelles filières. De nouvelles filières, de nouveaux emplois, auxquels Ecolo entend aussi contribuer par une politique d’enseignement et de formation adaptée.

Outre cette thématique qui me tient à coeur, mes motifs d’engagement politique sont multiples. Plus j’observe les réalisations concrètes d’Ecolo dans les Régions, plus je suis persuadée qu’Ecolo est le seul parti qui est réellement lucide dans ses constats et propose une vision réaliste et enthousiasmante pour notre futur à tous. Bref, je m’engage aussi pour mes enfants et tous les autres.

Pourquoi voter pour une jeune Ecolo ?

Mariée, jeune, mère de 3 enfants en bas âge, ingénieure de gestion de l’UCL, travailleuse, rixensartoise, je pense que la pluralité est primordiale que ce soit au niveau géographique ou de l’âge pour que l’ensemble des préoccupations de la population soient représentées dans les débats politiques. J’ai été pendant 4 ans conseillère «économie verte» d’Évelyne Huytebroeck. Je travaille actuellement dans le département Transition de l’économie  de Bruxelles-Environnement. Au-delà de mes expériences professionnelles, je souhaite contribuer à une Région où chacun a sa place (notamment les entrepreneurs motivés, les mères  seules qui ont besoin que leur loyer soit abordable, les citoyens qui souhaitent aussi se déplacer sans voiture individuelle…), où la concertation entre acteurs publics et privés est une réalité et où les liens entre concitoyens sont plus forts.

– Marion Courtois

marion courtois

 

 

 

 

Responsable du service Green Economy à Bruxelles-Environnement.
Candidate à la Région Wallonne, 7ème suppléante.

34 ans
Rue de Limal, 39 à 1330 Rixensart
marion.courtois@gmail.com

 

 

Cette article vien de La Verte Feuille n° 73, avril 2014.