merci ecoloNul besoin de rappeler que les élections de mai dernier ont constitué un échec cuisant pour Ecolo. S’il est clair que le regroupement des élections à un moment où les enjeux de société étaient mis à l’écart par les rapports de force communautaires, il est évident que ce résultat est aussi, et sans doute avant tout, la conséquence d’une communication défaillante, d’un manque de clarté sur le projet de société porté par Ecolo et d’un abandon dans la campagne de nos messages prioritaires.

Les risques de black-out dus à l’absence d’une alternative effective suffisante au nucléaire, l’abandon annoncé des politiques de soutien au logement durable, les coupes annoncées dans l’enseignement sont des (contre-)exemples parmi d’autres qui montrent pourtant que notre projet reste d’une extrême pertinence.

Mais au fait, quels ont été les résultats d’Ecolo à Rixensart ? En effet, pour la première fois, les scrutins régionaux, fédéraux et européens n’étaient plus dépouillés par canton, mais par commune. Nous savons donc comment les Rixensartois se sont prononcés.

Quelques chiffres : aux Régionales, Ecolo a recueilli 1736 voix (13,29%); à la Chambre, 1905 voix (13,42%) et aux Européennes, 2781 voix (19,33%). De toute évidence Ecolo perd des plumes en Brabant wallon comme ailleurs, même s’il y réalise ses meilleurs résultats du pays et résiste mieux qu’ailleurs.

Le résultat des Européennes montre toutefois qu’il existe bien à Rixensart une part importante de la population qui adhère au projet de société écologiste. Pensons aux dernières élections communales de 2012 où Ecolo Rixensart emportait 2362 voix (17,79% de l’électorat).

L’important est donc de présenter clairement notre projet pour l’Europe, le pays et la Région, et pour nous à Rixensart, notre projet pour la commune. La Verte Feuille a cet objectif.

Encore un mot au sujet de notre candidate locale, Marion Courtois. Cette jeune et dynamique conseillère communale Ecolo se présentait comme 7ème suppléante aux Régionales (au bout de la liste). Elle réalise 193 voix de préférence (au lieu de 120 aux Communales de 2012) et emporte le meilleur score de voix de préférence de tous les suppléants de la liste Ecolo du Brabant wallon (1340 voix). Sans doute à placer au crédit de sa campagne active au contact des citoyens dans nos rues.

Un projet, cela se pense, cela s’explique et cela se défend, avant de se mettre en oeuvre.
Alors, au travail !

Par Gérard Dive

 

Cette article vien de La Verte Feuille n° 74, septembre 2014.