Ecolo Rixensart

La locale Ecolo de Rixensart

3 mars 2019
de EcoMaster
0 Commentaires

Déclaration, tuile et ambitions

Ecolo Rixensart s’est prononcé mercredi soir sur La Déclaration de Politique Communale, ses objectifs, et les moyens pour y parvenir. De bonnes intentions que nous soutenons dans leur ensemble, même si nous estimons qu’elles devraient être plus ambitieuses, ce qui a motivé l’abstention de notre groupe, dans l’attente de l’analyse d’un PST (Plan Stratégique Transversal) chiffré et paramétré. Quant aux moyens pour y parvenir et particulièrement sur le respect des procédures qui incombe au Collège, nous émettons déjà notre doute.

Sur les grands axes de cette déclaration

Nous soutenons pleinement l’engagement pris par la majorité de développer une politique concrète afin de lutter contre le changement climatique, et saluons sa décision d’intégrer la « Convention des Maires », comme nous avions pu le suggérer dans les colonnes du Rixinfo en janvier dernier. Ce processus vise la réduction de l’empreinte carbone de notre territoire pour atteindre la « décarbonisation » complète en 2050.

Nous soutenons également l’engagement pris par la majorité de tenir compte des situations de vie de l’ensemble des habitants de notre commune, afin de permettre au maximum l’épanouissement de chaque citoyen et ne pouvons qu’encourager la volonté de réfléchir à de nouvelles manières d’habiter à Rixensart. Le logement kangourou, les logements partagés, autant d’opportunités qui ne méritent qu’à être développées.

Nous considérons néanmoins que la mobilité douce devrait être davantage développée et constituer un changement de paradigme, ni plus ni moins. Inversons la priorité donnée à la mobilité de la voiture et mettons en place un réel plan global de mobilité, sans plus attendre.

Concernant l’aménagement du territoire,  nous considérons qu’il manque là aussi une vision globale. Nous souhaitons que la situation puisse évoluer rapidement afin que les projets puissent être considérés et appréciés dans un ensemble, en concertation systématique avec les citoyens. A ce propos, nous sommes enthousiastes par rapport au projet de construction d’une salle polyvalente, mais nous estimons que ce projet nécessite l’implication des citoyens, l’écoute aussi de leurs idées.

Nous souscrivons totalement à l’objectif de la majorité de devenir une commune ‘zéro déchet’, or nous considérons que la réduction de 30% la production des déchets est insuffisante. Pour atteindre cet objectif, l’organisation d’une collecte séparée des déchets organiques et l’engagement des acteurs publics communaux sont par exemple des leviers à actionner, tout comme l’implication de l’ensemble des commerçants et de l’ensemble des citoyens.

Dans le cadre de la transparence et de l’information, nous souhaitons que l’enregistrement systématique des séances des conseils communaux soit assuré, afin que chaque citoyen puisse prendre connaissance des dossiers présentés et des débats qui ont lieu au sein de cette assemblée. En ce sens, et dans un souci de pérenniser cette démarche à laquelle de nombreuses communes brabançonnes souscrivent déjà, où comptent souscrire, nous avons proposé mercredi soir que le média TV Com orchestre et centralise la retranscription des conseils communaux des 27 communes du Brabant wallon.

Au niveau de la sécurité générale, nous considérons que le développement de moyens humains devrait également être préconisé. Educateurs de rues, steward, renforcement des contacts au quotidien, autant de moyens à développer davantage afin de renforcer le bien vivre et la prévention au sein de notre commune.

Sur les moyens pour y parvenir

Au niveau des finances, nous nous interrogeons sur le refinancement du CPAS, alors que les réserves financières s’épuisent. Nous constatons également que la majorité n’exclut pas d’augmenter la fiscalité au cours de cette législature. Ce qui fut justifié en séance par madame la Bourgmestre notamment par les éventuelles « tuiles » auxquelles nous pourrions faire face au cours des prochaines années.

D’ailleurs, à propos de tuile, il semble que le vent des subventions à la zone de secours en ait déjà fait tomber une fameuse… et mis en lumière une légèreté coupable du collège…

En effet, le 7 décembre dernier, le Collège reçoit un courrier du Gouverneur réclamant un supplément de près de 800.000 € comme arriérés sur les redevances à payer à l’ancien service Incendie de la ville de Wavre. Pas rien : 22% du boni global au budget 2019. Dans ce courrier, il est stipulé que le conseil communal a 60 jours pour réagir, ne fût-ce que pour demander des justificatifs. Le temps passe, 2 conseils communaux sont convoqués, le budget 2019 est voté en séance du 17 décembre et… rien, pas un mot !

Ce n’est qu’au conseil communal de ce mercredi 27 février, alors qu’il est trop tard, que l’on demande aux conseillers de “marquer leur accord” sur ce supplément, sans plus. Et évidemment sans dire que de toutes façons, notre absence de réaction dans les délais valait déjà accord sur le montant, et ce depuis le 7 février. 

Cette façon de traiter un tel dossier est inacceptable et nous sommes outrés par cette légèreté. Nos réserves financières seront durablement impactées par cette dépense, alors que Rixensart en aura bien besoin pour financer les investissements du futur.

Vous parliez d’une tuile…

En conclusion, nous avons soufflé le chaud et le froid mercredi soir. Nous soutenons les grandes lignes de la Déclaration de Politique Communale, en particulier dans son intention de renforcer les outils d’un réel développement durable de Rixensart et dans la lutte pour préserver le climat, mais attendons de voir plus d’ambition, plus d’audace en terme d’approches et d’objectifs. Nous invitons aussi la majorité à respecter le cadre strict des procédures auxquelles un Collège doit répondre.


p.s.: La Déclaration de Politique Communale (DPC) est à présent disponible sur le site de la commune: http://www.rixensart.be/wp-content/uploads/2019/03/declaration-politique-communale.pdf

9 février 2019
de EcoMaster
0 Commentaires

Tribune des conseillers – Rixensart Info Février 2019 – n°295

Une politique Energie et Climat ambitieuse pour Rixensart

À l’heure des préparatifs pour les élections européennes et des marches citoyennes pour le climat, les regards se tournent vers une thématique fondamentale : la politique environnementale, avec ses ambitions européennes et communales.  

L’UE définit des objectifs énergétiques contraignants en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, de développement des énergies renouvelables et d’amélioration de leur efficacité.

Consciente de l’importance d’impliquer les régions et les communes dans la réalisation de ces objectifs, la Commission européenne lançait en 2008 un outil qui permet aux pouvoirs locaux de souscrire à une vision commune pour 2050 : la « Convention des Maires ».

Cette convention rassemble les acteurs locaux qui y souscrivent autour d’une vision commune pour 2050 : accélérer la décarbonisation de leur territoire, renforcer leur capacité d’adaptation aux impacts inévitables du changement climatique et offrir à leurs citoyens l’opportunité d’accéder à une énergie sûre, durable et abordable. Y adhérer, c’est traduire un engagement politique en actions concrètes et répondre à quelques implications nécessaires :

  • La réalisation d’un bilan des émissions de gaz à effet de serre produites sur son territoire, accompagné d’une évaluation des risques et de la vulnérabilité au changement climatique
  • La définition d’objectifs de réduction globaux et ciblés par secteur (bâtiments, aménagement du territoire, transport, agriculture, …), avec l’élaboration d’un plan d’action qui en découle, en faveur de l’énergie durable et du climat
  • La mise en œuvre et le suivi du plan d’action.

La Convention des Maires pour le Climat et l’Energie rassemble aujourd’hui plus de 7 750 collectivités locales et régionales réparties dans 57 pays, dont 127 villes et communes wallonnes, telles qu’Ottignies-Louvain-La-Neuve, La Hulpe et, tout récemment, Wavre.  La Wallonie s’est par ailleurs engagée, depuis juin 2017, comme “Coordinateur de la Convention”. Dans ce cadre, elle a pour rôle de promouvoir l’adhésion à la Convention et de fournir un support technique, stratégique ou financier aux collectivités qui y souscrivent.

Rixensart n’est pas en reste en matière de politique énergétique. Les services communaux disposent d’un Ecopasseur (conseillère en Energie). Un programme de diminution des consommations énergétiques des bâtiments communaux a été défini et traduit en 43 actions concrètes à mettre en place. Un cadastre énergétique est établi et régulièrement mis à jour. Il dresse l’inventaire des bâtiments communaux et permet de classer ceux-ci en fonction des priorités d’intervention. Des actions de sensibilisation, de conseil et d’informations aux citoyens et au personnel communal sont régulièrement effectuées.  Un plan lumière a récemment été lancé.

Autant de bons premiers pas et d’initiatives locales qui méritent d’être soutenues et dès lors d’en amorcer d’autres, plus ambitieuses encore pour notre planète.

Il est en effet urgent de se pencher sur un développement durable en matière d’aménagement du territoire, à l’heure où de nombreux projets urbanistiques se dessinent, de même que de renforcer les investissements et les efforts consentis en matière de mobilité douce, de préservation de nos espaces naturels et de promotion de nos zones agricoles et maraîchères.

Dans cette optique, vu l’urgence d’une réaction politique en matière climatique et la nécessité d’augmenter nos ambitions de manière transversale, pour quelles raisons ne rejoindrions-nous pas Ottignies-Louvain-la-Neuve, La Hulpe et tout récemment, Wavre et toutes ces communes wallonnes qui ont adhéré à la Convention des Maires? Voilà un engagement à la fois clair, fondamental et porteur d’avenir.

Votre groupe des conseillers communaux Ecolo, Bernard Buntinx, Amandine Honhon, Aurélie Laurent, Philippe Lauwers, Fabienne Petiberghein et Charlotte Rigo.

30 décembre 2018
de EcoMaster
Un commentaire

Tribune des conseillers – Rixensart Info Décembre 2018 – n°294


Refusée par le comité de lecture car cette tribune pourrait susciter la polémique.


Ensemble et grâce à vous, pour défendre la transition écologique à Rixensart

Vous étiez plus de 3.000, le 14 octobre dernier, à apporter votre confiance à notre projet écologique, à nos candidats, nos propositions pour l’avenir de Rixensart. Nous désirons vous remercier encore de cet élan magnifique !

Forts de votre soutien, renforçant encore notre position de deuxième parti politique avec plus de 22% des voix, notre groupe bénéficiera donc de 6 conseillers communaux. Le groupe de la NAP-MR, disposant d’une majorité absolue, a fait le choix de ne pas constituer une alliance avec Ecolo Rixensart.

C’est dès lors dans l’opposition que notre équipe, composée de personnalités et d’expériences diverses et complémentaires, est déterminée à répondre à votre appel et à défendre notre programme pour ces 6 prochaines années.  

Le travail qui attend le pouvoir local est conséquent. Il est urgent de répondre aux défis sociaux, économiques et écologiques de notre commune. Nous entendons travailler ardemment afin de rapprocher les citoyens de la vie communale et de ses enjeux ; de développer une mobilité réfléchie, concertée et apaisée, où chacun des usagers puisse se déplacer en toute sécurité ; d’assurer une réflexion globale et concertée de l’aménagement de notre territoire, qui répond à l’importante urbanisation de notre commune, dans le maintien de son caractère convivial et dans la préservation de notre environnement ; de favoriser l’accès au logement aux revenus les plus faibles ; de promouvoir le commerce local ; d’écouter et d’investir dans la jeunesse.

Notre groupe sera attentif à ce que chacun de ces enjeux et des projets qui en découlent soient abordés dans le sens strict du développement durable, au profit d’une commune accueillante et solidaire. Notre participation à la mise en œuvre de ces projets et nos interpellations, nous nous engageons à les réfléchir avec vous, avec les connaissances de terrain que vous avez développées, par la connaissance de votre environnement quotidien, de votre implication citoyenne dans votre rue, votre quartier, dans les associations locales dans lesquelles vous évoluez.

Nos conseillères et conseillers communaux seront plus que jamais à votre écoute. Ecolo Rixensart organisera de nouvelles rencontres sur différentes thématiques et continuera à vous informer régulièrement de l’actualité communale, de nos positions et de nos évènements.  

Nous vous souhaitons d’excellentes fêtes de fin d’année, de moments partagés, teintés d’espoir et d’ambitions positives, tant pour l’année nouvelle qui s’annonce que pour les prochaines générations.

Votre groupe des conseillers communaux Ecolo, Bernard Buntinx, Amandine Honhon, Aurélie Laurent, Philippe Lauwers, Fabienne Petiberghein et Charlotte Rigo.

19 octobre 2018
de EcoMaster
0 Commentaires

A Rixensart, la NAP-MR tourne le dos à Ecolo

19 octobre 2018 – Ecolo Rixensart, second parti et premier vainqueur des élections, ne fera pas partie de la prochaine majorité. La NAP-MR n’a pas répondu à la vague verte qui a déferlé lors de ces élections communales et le désir de changement porté par plus de 20% des Rixensartois.e.s

Le principal enseignement du scrutin de dimanche ? Un avertissement lancé aux partis traditionnels en recul et une volonté de changement pour plus de vert, plus de solidarité, plus de transparence et de participation.

À Rixensart, les deux partis traditionnels ont, comme ailleurs, perdu des voix, voire des sièges. La NAP-MR, alliée à l’ancien groupe « Libéral », est passée de 55,58% des voix cumulées et 16 sièges à 44,82% et 14 sièges, soit une perte de plus de 10% des voix et de 2 sièges. Quant à SolidaRix, successeur du groupe UC-PS, il passe de 14,64% des voix à 12,91%, sauvant son troisième siège.

Dans le même temps, Ecolo Rixensart conforte largement sa place de second parti de l’entité, en augmentant son résultat de plus de 4%, à 22,10% et gagne 1 siège (6 au total). Les deux autres partis (« Proximité » et «  Défi », nouveau venu) gagnent en voix, et Défi décroche son premier siège.

Nous apprenons que la NAP-MR a choisi de ne pas écouter ce signal de l’électeur puisqu’elle a décidé de faire alliance avec Solidarix et de former, ensemble, la prochaine majorité communale.

Le net succès d’Ecolo Rixensart ne semble donc pas avoir été un signal assez fort pour la vision accordée à l’avenir de notre commune par l’ancienne majorité. « Écouter, décider, agir », tel était le slogan de campagne du groupe rixensartois NAP-MR. Au lendemain du scrutin, l’écoute de cette vague verte n’a visiblement pas été leur premier réflexe, malgré l’ouverture et la disponibilité à la discussion que notre groupe Ecolo Rixensart a affiché.

Bernard Buntinx : « Nous tenons tout d’abord à remercier les plus de 3000 Rixensartois.e.s qui nous font confiance. Nous regrettons profondément le manque d’attention au désir de changement de l’électeur. Néanmoins, nos 6 élus poursuivront leur travail avec la plus grande détermination auprès des citoyens, forts du soutien renforcé des électeurs. Nous avons entendu le message de l’électeur et nous nous engageons dès à présent à y répondre, en menant une opposition constructive mais vigilante et déterminée pour une commune plus durable, plus solidaire et plus participative. »

Pour toute question : Bernard BUNTINX

Pour le groupe local Ecolo Rixensart

Buntinx.bernard@gmail.com – gsm 0497 16 13 15