Ecolo Rixensart

La locale Ecolo de Rixensart

Tribune des conseillers – Rixensart Info Avril 2019 – n°296

| 0 Commentaires

La déclaration de politique communale : ses intentions, ses ambitions et ses moyens

Conseil communal – Législature 2018-2024

Le Collège a présenté, lors du conseil communal du 27 février dernier, sa nouvelle Déclaration de Politique Communale. Cette déclaration contient, pour Ecolo Rixensart, de bonnes intentions que nous soutenons dans leur ensemble, même si nous estimons qu’elles devraient être plus ambitieuses et plus précises quant aux moyens pour y parvenir.

Sur les grands axes

Nous soutenons pleinement l’engagement de développer une politique concrète de lutte contre le changement climatique (« ClimaRix »), et saluons la décision d’intégrer la « Convention des Maires », comme nous avions pu le suggérer dans ces colonnes en janvier dernier. Cet engagement vise la réduction de l’empreinte carbone, le développement de l’accès à une énergie sûre, durable et la capacité d’adaptation aux impacts inévitables du changement climatique.

Nous soutenons également l’engagement pris par la majorité de tenir compte des situations de vie de l’ensemble des habitants de notre commune et de réfléchir à de nouvelles manières d’habiter à Rixensart.

Nous soutenons aussi l’intention du Collège de favoriser l’implication des citoyens dans les décisions politiques communales et de développer l’information et la communication à leur égard. A ce propos, la déclaration ne mentionne aucunement l’enregistrement et la diffusion systématiques des conseils communaux. On ne peut vous assurer que cela soit aussi passionnant que « La trève » ou « Ennemi public »… Nous estimons néanmoins que c’est une base indispensable, à l’heure du numérique, pour permettre à chaque citoyen de prendre connaissance de la politique communale : les dossiers traités, les débats et les positionnements des différents partis. Pour information, sachez que la ministre des Pouvoirs locaux a récemment clarifié les choses à ce sujet : « La prise de sons et d’images lors d’une séance de conseil communal, ainsi que sa reproduction dans les médias, ne peuvent faire l’objet de restrictions et/ou interdictions, sous peine de violation du droit à la liberté d’expression. » *

Par ailleurs, nous estimons que la mobilité douce devrait être davantage développée et constituer un changement de paradigme. Inversons la priorité donnée à la voiture et mettons en place dès aujourd’hui un réel plan global de mobilité.

Concernant l’aménagement du territoire, nous désirons là aussi voir se développer une vision globale à l’aune de laquelle les grands projets urbanistiques devraient être examinés, en concertation systématique avec les citoyens.

Sur le plan environnemental, l’objectif de réduire de 30% la production des déchets est insuffisant. La déclaration est muette sur l’organisation d’une collecte séparée des déchets organiques. Or, celle-ci permettrait déjà d’atteindre une réduction de 30% des déchets résiduels.

Enfin, au niveau de la sécurité, nous considérons que le développement de moyens humains (ex. éducateurs de rues, police de proximité) devrait également être préconisé afin de renforcer le bien vivre et la prévention au sein de notre commune.

Sur les moyens pour y parvenir 

Outre la nécessité de bien gérer les finances communales, la déclaration n’exclut pas d’augmenter la fiscalité au cours de cette législature et ce, notamment, dans l’hypothèse d’éventuelles « tuiles » au cours des prochaines années. Or, il semble que le vent des subventions à la zone de secours ait déjà fait tomber, le 7 décembre dernier, une fameuse tuile…  En effet, un supplément de près de 800.000 € comme arriérés sur les redevances à payer à l’ancien service Incendie de la ville de Wavre a été réclamé. Celui-ci a été validé, de facto et sans justificatifs, en l’absence de réaction du Conseil communal dans un délai de 60 jours, car ce point n’a pas été soumis en temps utile au Conseil communal.  

Nous émettons donc certaines craintes quant aux finances de notre commune et à la manière dont nous pourrons financer les investissements futurs, le refinancement du CPAS, la valorisation du personnel, etc. alors que les réserves financières s’épuisent.

Bref, nous soutenons les grandes lignes de la Déclaration de Politique Communale, en particulier dans son intention de renforcer les outils d’un réel développement durable de Rixensart, mais attendons de voir plus d’ambition en terme d’objectifs et un strict respect des procédures auquel un Collège doit répondre.

(*) Union de Villes et des Communes de Wallonie, Mouvement communal, nr spécial, p. 16.

Votre groupe des conseillers communaux Ecolo,Bernard Buntinx, Amandine Honhon, Aurélie Laurent, Philippe Lauwers, Fabienne Petiberghein et Charlotte Rigo.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.