Ecolo Rixensart

La locale Ecolo de Rixensart

Déclaration, tuile et ambitions

| 0 Commentaires

Ecolo Rixensart s’est prononcé mercredi soir sur La Déclaration de Politique Communale, ses objectifs, et les moyens pour y parvenir. De bonnes intentions que nous soutenons dans leur ensemble, même si nous estimons qu’elles devraient être plus ambitieuses, ce qui a motivé l’abstention de notre groupe, dans l’attente de l’analyse d’un PST (Plan Stratégique Transversal) chiffré et paramétré. Quant aux moyens pour y parvenir et particulièrement sur le respect des procédures qui incombe au Collège, nous émettons déjà notre doute.

Sur les grands axes de cette déclaration

Nous soutenons pleinement l’engagement pris par la majorité de développer une politique concrète afin de lutter contre le changement climatique, et saluons sa décision d’intégrer la « Convention des Maires », comme nous avions pu le suggérer dans les colonnes du Rixinfo en janvier dernier. Ce processus vise la réduction de l’empreinte carbone de notre territoire pour atteindre la « décarbonisation » complète en 2050.

Nous soutenons également l’engagement pris par la majorité de tenir compte des situations de vie de l’ensemble des habitants de notre commune, afin de permettre au maximum l’épanouissement de chaque citoyen et ne pouvons qu’encourager la volonté de réfléchir à de nouvelles manières d’habiter à Rixensart. Le logement kangourou, les logements partagés, autant d’opportunités qui ne méritent qu’à être développées.

Nous considérons néanmoins que la mobilité douce devrait être davantage développée et constituer un changement de paradigme, ni plus ni moins. Inversons la priorité donnée à la mobilité de la voiture et mettons en place un réel plan global de mobilité, sans plus attendre.

Concernant l’aménagement du territoire,  nous considérons qu’il manque là aussi une vision globale. Nous souhaitons que la situation puisse évoluer rapidement afin que les projets puissent être considérés et appréciés dans un ensemble, en concertation systématique avec les citoyens. A ce propos, nous sommes enthousiastes par rapport au projet de construction d’une salle polyvalente, mais nous estimons que ce projet nécessite l’implication des citoyens, l’écoute aussi de leurs idées.

Nous souscrivons totalement à l’objectif de la majorité de devenir une commune ‘zéro déchet’, or nous considérons que la réduction de 30% la production des déchets est insuffisante. Pour atteindre cet objectif, l’organisation d’une collecte séparée des déchets organiques et l’engagement des acteurs publics communaux sont par exemple des leviers à actionner, tout comme l’implication de l’ensemble des commerçants et de l’ensemble des citoyens.

Dans le cadre de la transparence et de l’information, nous souhaitons que l’enregistrement systématique des séances des conseils communaux soit assuré, afin que chaque citoyen puisse prendre connaissance des dossiers présentés et des débats qui ont lieu au sein de cette assemblée. En ce sens, et dans un souci de pérenniser cette démarche à laquelle de nombreuses communes brabançonnes souscrivent déjà, où comptent souscrire, nous avons proposé mercredi soir que le média TV Com orchestre et centralise la retranscription des conseils communaux des 27 communes du Brabant wallon.

Au niveau de la sécurité générale, nous considérons que le développement de moyens humains devrait également être préconisé. Educateurs de rues, steward, renforcement des contacts au quotidien, autant de moyens à développer davantage afin de renforcer le bien vivre et la prévention au sein de notre commune.

Sur les moyens pour y parvenir

Au niveau des finances, nous nous interrogeons sur le refinancement du CPAS, alors que les réserves financières s’épuisent. Nous constatons également que la majorité n’exclut pas d’augmenter la fiscalité au cours de cette législature. Ce qui fut justifié en séance par madame la Bourgmestre notamment par les éventuelles « tuiles » auxquelles nous pourrions faire face au cours des prochaines années.

D’ailleurs, à propos de tuile, il semble que le vent des subventions à la zone de secours en ait déjà fait tomber une fameuse… et mis en lumière une légèreté coupable du collège…

En effet, le 7 décembre dernier, le Collège reçoit un courrier du Gouverneur réclamant un supplément de près de 800.000 € comme arriérés sur les redevances à payer à l’ancien service Incendie de la ville de Wavre. Pas rien : 22% du boni global au budget 2019. Dans ce courrier, il est stipulé que le conseil communal a 60 jours pour réagir, ne fût-ce que pour demander des justificatifs. Le temps passe, 2 conseils communaux sont convoqués, le budget 2019 est voté en séance du 17 décembre et… rien, pas un mot !

Ce n’est qu’au conseil communal de ce mercredi 27 février, alors qu’il est trop tard, que l’on demande aux conseillers de “marquer leur accord” sur ce supplément, sans plus. Et évidemment sans dire que de toutes façons, notre absence de réaction dans les délais valait déjà accord sur le montant, et ce depuis le 7 février. 

Cette façon de traiter un tel dossier est inacceptable et nous sommes outrés par cette légèreté. Nos réserves financières seront durablement impactées par cette dépense, alors que Rixensart en aura bien besoin pour financer les investissements du futur.

Vous parliez d’une tuile…

En conclusion, nous avons soufflé le chaud et le froid mercredi soir. Nous soutenons les grandes lignes de la Déclaration de Politique Communale, en particulier dans son intention de renforcer les outils d’un réel développement durable de Rixensart et dans la lutte pour préserver le climat, mais attendons de voir plus d’ambition, plus d’audace en terme d’approches et d’objectifs. Nous invitons aussi la majorité à respecter le cadre strict des procédures auxquelles un Collège doit répondre.


p.s.: La Déclaration de Politique Communale (DPC) est à présent disponible sur le site de la commune: http://www.rixensart.be/wp-content/uploads/2019/03/declaration-politique-communale.pdf

Laisser un commentaire

Champs Requis *.